Etude de Nicolas MARION, chargé de recherche à l'ARC asbl : Du corps au contrôle : Enjeux de la corporéité dans le capitalisme contemporain
Publié par ARC - Action et Recherche Culturelles
Le corps ou la corporéité sont, de part en part, les cibles les plus immédiates de toutes les formes de pouvoir et de gouvernance des populations.
De l'oppression à la domination, les puissances du corps sont, peut-être
aujourd'hui plus que jamais, au centre de ce qui à la fois rend docile au
pouvoir et permet d'y résister. Le capitalisme contemporain, qu'on reconnaît comme néolibéral, se configure comme un paradigme social et culturel qui, parfois avec une violence et un sadisme sans précédent historique,
va enserrer le corps des individus dans un ensemble de contraintes et
d'obligations visant à le rendre opérationnel et conforme à ses exigences.
Par des opérations et des dispositifs tels que le contrôle, la précarisation, ou le culte de l'activité permanente, nos sociétés entrepreneuriales
exercent une certaine politique de la souffrance que les individus, en particulier les plus précaires et les plus marginalisés, vont subir et intérioriser
jusqu'à en devenir eux-mêmes les acteurs. Alors que ces mêmes individus
sont définis comme « public cible » de l'éducation permanente, il semble
que la question du corps n'y est presque jamais thématisée pour ellemême. Cette étude propose, justement, d'y restituer ces enjeux afin de
confronter l'éducation permanente aux ambivalences qu'elle entretient
fondamentalement avec ce système.
Pour en savoir plus
https://arc-culture.be/blog/publications/du-corps-au-controle-enjeux-de-la-corporeite-dans-le-capitalisme-contemporain/
ARC - Action et Recherche Culturelles
Pour en savoir plus
Cliquez ici
Partagez cette information