Analyse N°14 : DES SANS-ABRIS AUX INTELLECTUELS DE GAUCHE : UNE RÉSISTANCE DES MOBILISÉS AUX MOBILISATEURS
Publié par ARC - Action et Recherche Culturelles
Si l'ensemble des populations faisant office de « populations cible » des luttes et mobilisations de gauche s'est progres-sivement élargi (aux chômeurs, aux « transmigrants », etc.), les SDF - autrefois désignés comme « Lumpenproletariat » - semblent (encore aujourd'hui) à la fois réduits à leur passivité et à l'impossibilité de leur mobilisation politique, tout en op-posant (parfois frontalement) des résistances à se faire mo-biliser. Peut-être parce que, depuis longtemps, les SDF sont frappés d'un doute fondamental quant à leur « capacité » : souvent encore, ils sont tenus pour être de purs incapables. Comment comprendre cette division qui les touche ? N'y a-t-il pas lieu d'interroger, en ce sens, les catégories, les concepts et les prismes subjectifs de ceux qui, socialement, orientent, pensent et réglementent les luttes de gauche : les intellec-tuels/militants de gauche ? Cette analyse propose de mettre en perspective ce mépris social et culturel visant les SDF avec la façon dont la gauche, à travers ses postures intellectuelles, construit ses différentes formes d'altérité politique. En parti-culier, l'analyse propose de revenir, dans ce cadre, sur la fonc-tion idéologique du concept d'exclusion.
Pour en savoir plus
https://arc-culture.be/blog/publications/des-sans-abris-aux-intellectuels-de-gauche-une-resistance-des-mobilises-aux-mobilisateurs/
ARC - Action et Recherche Culturelles
Pour en savoir plus
Cliquez ici
Partagez cette information